Goal / No Goal #1 – Run in Lyon X Strava

Goal / No Goal


Cette rubrique propose, sous forme de brève, les bons (goal) et mauvais exemples (no goal) d’utilisation des plateformes sociales digitales (médias ou réseaux sociaux).

Le Pitch

Un partenariat digital entre Run in Lyon 2019 (organisé par A.S.O.), événement running majeur en France (30000 coureurs répartis sur 4 courses), et Strava, plateforme digitale spécialisée dans le suivi de la course et partenaire depuis plusieurs années de Run in Lyon.

Cette initiative permettait à n’importe quel runner (du 10 kilomètres ou du semi-marathon) de participer à un tirage au sort, à la seule condition qu’il court le dernier mile (env. 1,6 km) de son parcours, en direct sur Strava.

A gagner, en plus d’un badge Last Mile Run in Lyon sur Strava, des codes d’essai pour la version payante de Strava et des dossards VIP pour l’édition 2020 de Run in Lyon.

La Decisión

Une initiative bien pensée et adaptée au grand public, représentant une majorité des runners sur l’événement.

En effet ce partenariat est peu impactant pour les coureurs, lesquels sont habitués à courir avec un smartphone et à utiliser Strava lors de leurs sessions running habituelles.
De plus, le concours n’intégrait aucune notion de performance, si ce n’est, celle induite, de courir le ‘Last Mile’ et donc d’être finisher de l’une des deux courses. Un objectif en soi, pour tous les runners du jour.

A noter que les participants devaient, pour valider la participation au tirage au sort, intégrer aussi le Club Strava Run in Lyon (gratuit et ouvert à tous).

It's a goal

Goal Achieved!

Résultat, un succès pour la plateforme puisque plus de 3700 tentatives de Last Mile ont été enregistrées sur Strava et environ 5800 membres composent le Club Strava Run in Lyon.

Le point de règlement

Ce partenariat est doublement intéressant pour l’organisateur de l’événement et la plateforme digitale :

D’un côté, l’organisateur de Run in Lyon récupère des données précises sur les habitudes de « consommation » des runners inscrits à son Club Strava et peut dresser un portrait affiné du runner sur cet événement (âge, lieu de résidence, autres sports pratiqués). 

Autant d’informations qu’il pourra réutiliser directement pour mieux cibler lors de ses prochains événements running ou outdoor, ou indirectement pour développer son offre commerciale à destination des partenaires.

Côté Strava, l’exclusivité du partenariat permet de faire découvrir la plateforme aux néo-coureurs, de convertir certains runners (qui auraient pu hésiter avec une plateforme concurrente) et de fidéliser les runners aguerris grâce à une récompense (badge) et un sentiment d’appartenance (club Strava Run in Lyon). Un Club Strava 100% digital qui pourrait devenir à terme, une véritable association de runners.

En résumé, c’est un partenariat gagnant-gagnant !

Retrouvez l’actualité du digital et des nouvelles technologies dans le sport sur Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *