Qu’est ce que le baromètre de la digitalisation des clubs de sport ?


  • Toutes les équipes des 6 sports collectifs majeurs analysées
  • Toutes les équipes en 1ère et 2ème division masculines et féminines
  • 352 équipes analysées à travers 56 critères et 5 catégories
  • Les résultats de la deuxième édition sont publiés


Est-ce raisonnable de comparer un club comme le Paris Saint Germain à un club de handball féminin de deuxième division ?

Sportivement non, mais digitalement, certainement !

Le constat

Avec la démocratisation d’Internet et l’émergence des réseaux et médias sociaux, tous les clubs sont partis, il y’a quelques années, sur le même pied d’égalité.

Gratuits, ces outils servent la communication du club, et peuvent également permettre de fidéliser une communauté, convaincre de futurs partenaires, et générer directement et indirectement de nouveaux revenus pour finalement développer le club, loin des aléas sportifs.

Mais pour cela, un club se doit d’avoir une réflexion, une vision, une stratégie et des investissements suffisants.

Pour garantir sa pérennité quels que soient ses résultats sportifs, le club doit engager suffisamment de ressources commerciales et marketing, pour nouer des partenariats, développer ses infrastructures, son image et sa communauté.

C’est ici qu’intervient le digital : « l’outil » le plus visible et certainement le plus pertinent. Il doit (ou devrait) être le relais de communication privilégié d’un club auprès de l’ensemble de ses parties prenantes.

En effet grâce à la puissance d’internet, chaque club peut s’ouvrir à de nouveaux horizons, mieux interagir avec une ou des communauté(s), connaître et comprendre ses sympathisants, fidéliser ses fans, interpeller ses supporters, qu’ils se situent dans sa « zone de chalandise »… ou à l’autre bout du monde.

Le digital, bien plus qu’un simple gadget, est un outil nécessaire au développement du club.

D’où la nécessité d’identifier les meilleures pratiques, mais aussi les lacunes, besoins, et le niveau de maturité digitale des clubs de sports majeurs français.

Une étude approfondie

Analyser la digitalisation des clubs de sport n’est pas en soi une nouveauté.

Il existe plusieurs études comparant en règle générale les clubs de football uniquement selon leur nombre de suiveurs sur les réseaux sociaux. Ces études apportent certes des éléments de réponse quantitatifs tout en mesurant la notoriété d’un club par rapport à un autre. Mais elles ne sauraient refléter la capacité d’un club à couvrir l’ensemble des besoins digitaux de sa communauté.

Analyser plus spécifiquement les attentes des sympathisants en se mettant à leur place est donc une démarche nouvelle. Étendre cette analyse aux 6 sports collectifs majeurs en France (football, rugby, basket, handball, volleyball et hockey sur glace) est un exercice novateur.

A travers une multitude de critères, le baromètre de la digitalisation des clubs de sport analyse chaque club pour définir leur niveau d’écoute, la qualité de leurs propositions mais aussi leur capacité à répondre aux attentes et satisfaire leur communauté.

5 catégories étudiées

  • Diversité mesure la stratégie de contenus à travers le nombre de réseaux/médias sociaux et d’applications activés.

  • Proximité mesure l’accessibilité et la qualité des services et informations basiques disponibles en ligne
  • Performance mesure les performances (techniques, d’activité et d’engagement) du site web et des plateformes actives
  • Interactions mesure la présence et la qualité des outils facilitant les échanges entre le club et sa communauté
  • Rayonnement mesure la taille des communautés digitales ainsi que l’internationalisation des plateformes.

Les scores issus de ces 5 catégories sont pondérés pour donner un score général à chacun des clubs analysés, et ainsi comparer l’ensemble des clubs objectivement.

L’évolution du baromètre

Pour la deuxième édition du baromètre de la digitalisation des clubs de sport français, ce sont 352 équipes qui ont été analysées (contre 314 pour la première édition, publiée en février 2018).

Entre temps, plusieurs critères ont été ajoutés, modifiés ou supprimés pour plusieurs raisons :

  • Evolution des tendances et manque de pertinence : Suppression de la classification des comptes Periscope, de la présence d’un forum officiel sur le site web, des critères liés aux nombres de comptes Twitter étrangers et à leurs performances.
  • Contraintes techniques : Compte tenu des restrictions de récupération des données sur Facebook depuis le scandale Cambridge Analytica, plusieurs critères n’ont pu être analysés objectivement (type d’évènements sur la page, PTAT, live lors des matchs…)
    Concernant le live lors des matchs (sur le site web ou via les médias sociaux), et pour garder une équité entre les clubs, ce critère a été momentanément supprimé.

Les résultats

Pour la deuxième édition, le baromètre de la digitalisation des clubs de sport français a toujours la même ambition : comparer objectivement les clubs évoluant dans les meilleures divisions des 6 sports collectifs les plus importants en France.

Cette analyse s’appuie sur de nombreux critères et a pour vocation d’indiquer le plus précisément possible le niveau de développement digital d’un club sous l’angle de la relation club/supporters (digital fan experience).

Pour cette deuxième édition, 352 équipes ont été comparées à travers 56 critères.

La deuxième édition du baromètre de la digitalisation des clubs de sport français est désormais publiée !

Découvrez les résultats en cliquant ici !

Vous souhaitez obtenir les informations détaillées de votre club ? Plus d’infos ici.

Retrouvez les résultats de la première édition du baromètre ici.